Reper

Un exécutable de 4,9 Mo téléchargé en quelques secondes et qui s'installe aussi vite est devenu l'exception confirmant la règle.

Le paiement se fait en ligne et l'on reçoit le code d'installation aussitôt : un simple copier/coller et c'est terminé. Reaper fonctionne même sur un support externe tel qu'une clef USB !

Côté performances, Reaper écrase tout ce que j'ai pu essayer jusqu'à maintenant dans ce domaine (Logic, Cubase/Nuendo, Sonar, Ableton...). D'ailleurs il est en plus possible (et conseillé) de suivre très précisément quel usage de la mémoire et du ou des coeurs de processeur est fait par le moindre plugin : c'est très instructif...

Mieux encore, certains de mes plus anciens plugins, comme le M-Tron acheté en 2003 qui ne fonctionnait pas très bien sur d'autres hôtes, perdait ses paramètres entre deux sauvegardes ou ne supportait pas l'automation, se comportent désormais de manière complètement fiable sous Reaper.

S'il y a bien un problème, il est surtout chez les autres éditeurs...

Non content de rendre flagrantes la très mauvaise gestion des ressources machines ou l'instabilité des autres DAW du marché, Reaper est aussi révélateur d'un vrai gros problème généralisé d'optimisation et de conception sur l'ensemble des outils informatiques, tous domaines confondus, que l'on nous facture au prix fort.

Car en plus d'être performant, il se paye aussi le luxe d'être d'une souplesse exemplaire et novatrice au niveau du routage de signal (bienvenue dans la matrice !), de la gestion et du chaînage des plugins, des fonctions "batch", des modulations de paramètres ou encore de l'ergonomie générale.

Autre point sur lequel j'ai toujours eu des problèmes plus ou moins pénibles chez "les autres" : le "mappage" de notes midi pour configurer la batterie électronique avec les VSTi correspondants. Il se fait en éditant un simple fichier texte utilisé par le plugin KeyMap avec à droite la note entrante, à gauche la note sortante qu'on modifie à loisir. Simple, efficace, léger, rapide et utilisable plusieurs fois sur une même piste avec des paramètres différents pour, par exemple, comparer plusieurs VSTi aux assignations de notes différentes.

Cerise sur le gâteau, la courbe de prise en main s'avère très rapide grâce notamment à une documentation particulièrement bien faite et un résumé des raccourcis clavier très clair. Bref, j'ai pu commencer à travailler tout de suite sans perdre trop de temps. Là encore, ça n'est pas le cas des autres DAW, loin s'en faut.

Et qu'on ne vienne pas me dire que son interface n'est pas "sexy" car c'est bien à cause d'une majorité croissante d'utilisateurs, qui s'attachent toujours plus à la forme qu'au fond, que l'on nous fourgue des applications de plus en plus gourmandes à la fiabilité douteuse. C'est d'un outil de travail dont j'ai besoin, pas d'un sapin de Noël au pied duquel les emballages cadeau cachent on ne sait quelle camelote !

Au change d'alors, il m'en a donc coûté 29,90 euros pour acquérir la licence à usage non commercial avec maintenance jusqu'en version 4.99... Comme dirait l'autre, y'a moins bien mais c'est plus cher ! J'ai d'ailleurs pu lire ailleurs avec une délectation certaine que cette application était à déconseiller pour un usage professionnel : décidément au royaume des aveugles les borgnes ne sont pas... bien vus !