Remplacement des chevilles

Rien de particulièrement difficile à ce niveau sinon qu'il est bien sûr impératif de détendre complètement les cordes avant d'enlever les chevilles sous peine de se faire éborgner ! On procède une seule corde à la fois pour ne pas détendre le manche inutilement et c'est normalement terminé en un quart d'heure.

Amelioration012.jpg

J'ai personnellement opté pour des chevilles en Tusq de chez GraphTech qui, contrairement aux chevilles d'origine en plastique, viennent s'insérer dans le chevalet sans jouer les pois sauteurs.

Remplacement de l'attache-courroie de caisse

Trouvant celle d'origine indigne du reste de la guitare et ne m'inspirant pas confiance au niveau de son efficacité, j'ai décidé de la remplacer par un modèle en acier assorti aux mécaniques. Là c'est un peu plus délicat car il faut avant tout éviter d'abîmer la superbe caisse en érable ondé en protégeant le vernis à l'aide d'un adhésif de masquage qu'on pose autour de la zone de travail avant d'essayer d'extraire l'attache-courroie en plastique blanc monté en usine.

Amélioration002

Ne sachant pas si celle-ci est collée, vissée ou sertie, il se peut que le vernis éclate ou se fendille autour si l'on force trop pour l'enlever. A l'aide d'une pince, j'ai commencé par essayer de la dévisser en tournant légèrement et sans forcer dans le sens anti-horaire.

Amélioration002

A ma grande surprise, le bouton attache-courroie s'est débloqué très facilement car il était simplement serti dans son orifice. Le vide n'étant pas ce qu'il y a de plus efficace pour y fixer une vis, il faut donc improviser une solution pour reboucher le trou pratiqué dans la caisse. En fouillant dans mon petit stock de chevilles à bois, j'en trouve plusieurs dont le diamètre conviendra parfaitement. Il ne reste plus qu'à la fixer dans la caisse à l'aide d'un peu de colle...

Amélioration004

La cheville en plastique d'origine est très pratique pour encoller l'orifice de caisse !

Amelioration005.jpg

Il faut ensuite utiliser une deuxième cheville à bois sur laquelle on vient donner de petits coups de marteau pour insérer la première en "affleurement" de la caisse.

Amelioration006.jpg

Dernière opération délicate, il faut percer un trou dans la cheville ainsi collée sur la caisse pour pouvoir y visser la nouvelle attache-courroie. Une mini-perceuse de modélisme est idéale pour ce genre de travaux car elle est légère à manipuler, permet une très grande précision et les mèches n'éclatent pas le vernis lors du perçage.

Amelioration007.jpg

Voilà c'est quasiment terminé, il ne reste plus qu'à visser la nouvelle attache-courroie dans la caisse.

Amelioration008.jpg

C'est mieux ainsi non ?

Amelioration009.jpg

Pose d'une attache-courroie au niveau du talon de manche

Je n'ai jamais trouvé satisfaisant de devoir attacher la sangle au niveau de la tête de la guitare car cela fait travailler le manche d'une façon pas vraiment naturelle, pire encore cela nuit à la justesse et à la tenue de l'accord. Je pose donc systématiquement une attache-courroie au niveau du talon de manche quand celui-ci n'en est pas pourvu d'origine. Même principe que ci-dessus, il faut pratiquer un trou dans le talon à l'aide d'une mini-perceuse en ayant eu soin de vérifier au préalable quel était le meilleur angle de perçage, dépendant de la longueur de la vis de l'attache-courroie : ce serait en effet dommage de passer à travers le talon !

Amelioration010.jpg

Quelques tour de vis et c'est vite terminé...

Amelioration011.jpg

La J28SDL est maintenant parée à affronter la scène !