Plutôt destiné au débutant, la plupart des articles se veulent clairement vulgarisateurs et didactiques. L'objectif est globalement rempli malgré quelques affirmations péremptoires qui viennent ici où là quelque peu ternir le tableau.

En page 35, la légende de la photo de droite nous indique qu'il s'agit de "Carlos Santana et son inséparable Paul Reed Smith à Woodstock". Déjà ? En 1969 ?! Sachant que la marque PRS est apparue au milieu des années 80, Carlos utilise en fait sur ladite photo une Gibson qu'on identifie clairement à la forme "open book" de la tête. Plus loin, on apprend en page 45 à propos de la Stratocaster que, je cite, "la légende dit que Léo Fender tout fier de son invention est allé vendre le modèle 0001 à David Gilmour directement à sa sortie d'usine." ! On imagine la scène, Léo se pointant à Cambridge pour offrir la première Strat, sans raison apparente, à un David Gilmour inconnu alors âgé de huit ans... Le paragraphe du dessus affirmant que le vibrato était resté "le moyen le plus sûr pour garder sa guitare accordée" m'avait déjà laissé songeur, l'histoire de la Strat n°0001 enfonce le clou... dans la table d'harmonie !

Le reste est à l'avenant des explications sur le vibrato, souvent imprécis, parfois même contradictoire et on a la désagréable impression de parcourir le fil d'un banal forum ou le meilleur côtoie surtout le pire. Vous ne saurez donc pas non plus s'il est préférable d'acheter un pack guitare+ampli car cette option est vantée puis soudain décriée quelques pages plus tard sans autre forme d'explication... C'est d'autant plus dommage que l'interview de Yarol Poupaud est intéressante et bien menée mais ne suffit malheureusement pas à faire oublier le manque de rigueur de la plupart des autres articles.

Espérons que toutes ces imperfections seront corrigées dans le prochain numéro qui ne devrait plus tarder à paraître...