Le hic avec la Fender Stratocaster et ses copies, c'est que toute l'électronique et les micros sont fixés sur la plaque de protection (ou "pickguard"), glissée en dessous des cordes et impossible à enlever quand celles-ci sont tendues. De plus, un fil de masse passe à travers le corps pour être soudé à l'arrière sur le "ratelier" de maintien des ressorts du bloc vibrato. Pour finir, le signal qui sort du potard de volume passe, avec la masse, dans un tunnel creusé dans le corps entre la cavité des micros et la coquille du jack de sortie.

_002.gif

Pas facile dans ces conditions d'alterner les montages sans devoir jouer sans arrêt du fer à souder ! J'ai donc eu l'idée de précâbler dans un premier temps la guitare entre la cavité des micros et la cavité de coquille de jack, m'évitant ainsi de fastidieuses soudures. J'en ai profité au passage pour utiliser du câble de guitare blindé car ce détail reste encore négligé par une grande majorité de fabricants, y compris les plus connus. Pour connecter ce câble au reste de l'électronique, j'ai choisi des connecteurs "rca" qui sont d'une taille réduite et présentent une bonne surface de contact. Quant aux fil de masse reliant le bloc vibrato à la masse de sortie, j'ai choisi de les relier en utilisant des cosses type "automobile" maintenues en contact avec l'isolation de la cavité des micros par une vis fixée dans le corps de la guitare.

_003.gif

Bien qu'assez rudimentaire, ce système que j'ai installé sur toutes mes Strat me permet désormais de démonter, échanger puis remonter sans soudure différentes plaques de protection. Cela permet aussi de pouvoir utiliser plusieurs plaques différentes sur une même guitare, moyennant évidemment la détente des cordes...